Interprétation des résultats

Les résultats des expériences nous prouvent donc que les Rhacodactylus sp, des geckos pourvus de lamelles adhésives (que l'on peut voir à l'oeil nu), sont capables d'adhérer à des surfaces lisses verticales telles que le verre. Les mouvements des doigts et des pattes des geckos semblent jouer un rôle dans l'adhérence, et le fait que la surface soit humide ou non ne semble pas affecter les capacités d'adhérence des geckos. La deuxième expérience, quant à elle, nous a permis de démontrer le fait que Eublepharis macularius, une espèce de Geckonidae terrestre et désertique dépourvue de lamelles adhésives ne pouvait pas adhérer aux surfaces lisses.

Les Rhacodactylus sp possèdent des pattes dont les doigts sont larges, et sont pourvus de lamelles adhésives. Cette caractéristique correspond bien avec les moeurs arboricoles de l'espèce. Les Eublepharis macularius, quant à eux, possèdent des pattes dont les doigts sont fins et longs, et dépourvus de lamelles adhésives. Dans ce cas aussi, cette caractéristique correspond bien avec les moeurs terrestre de l'espèce, car ils permettent à ces geckos de creuser dans le sol rocailleux, et de se déplacer dans les amas rocheux.

         rhacops2.jpg          copie-de-dsc-0276.jpg

          Patte de Rhacodactylus ciliatus                    Patte d'Eublepharis macularius

Les résultats de ces expériences nous indiquent donc clairement que les lamelles adhésives jouent un rôle primordial dans l’adhérence des geckos. En effet, seuls les geckos qui en sont pourvus peuvent adhérer aux surfaces lisses. (Les Rhacodactylus sp le peuvent, mais pas les Eublepharis macularius.) De plus, il a été démontré lors de la première expérience que les capacités de ces geckos ne dépendent pas de l’humidité de la surface ou d’autres facteurs environnementaux, mais bien de la morphologie de l’animal.

Notre démarche expérimentale a donc confirmé une de nos hypothèse. Si certains geckos peuvent adhérer aux surfaces lisses verticales, c'est parce qu'ils sont pourvus de lamelles adhésives. Désormais, il nous est nécéssaire de nous baser sur les études de différents scientifiques et chercheurs ainsi que sur les expériences qu'ils ont réalisé pour comprendre et expliquer le fonctionnement de ces lamelles adhésives.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×